A une lettre près ils se ressemblent… et pourtant à ne pas confondre UX et UI !

Quelle différence entre UX et UI designer ?

Jamais deux termes n’auront fait autant débat ! Régulièrement confondu dans la conception d’applications et de sites Web, l’UX design et l’UI design revêtent deux aspects différents d’une même pièce. Le premier définit l’ergonomie du site en se focalisant sur l’utilisateur et en s’assurant que toutes les fonctionnalités soient accessibles et tombent sous la souris, le second s’intéresse à l’aspect graphique de l’interface. L’UI design est donc l’une des composantes de l’UX design, des facettes complémentaires ou les deux doivent collaborer de pair.

Le premier définit l’ergonomie du site en se focalisant sur l’utilisateur et en s’assurant que toutes les fonctionnalités soient accessibles et tombent sous la souris, le second s’intéresse à l’aspect graphique de l’interface.

L’UX design : focus sur l’utilisateur

Inventé dans les années 1990 par Donald Norman, professeur émérite en sciences cognitives de l’Université de Californie à San Diego dans son ouvrage « The Design of Everyday Things », le terme UX Design consiste à optimiser et à améliorer l’interface d’un site Web en prenant en compte les besoins des utilisateurs. L’objectif est de fournir la meilleure expérience possible au visiteur et donc à définir si les interactions sont bien pensées, si la navigation est agréable, si toutes les fonctionnalités essentielles tombent sous la souris… L’UX designer pense donc l’architecture et l’ergonomie du site. Il s’assure qu’il est :

  • Accessible et facile à utiliser grâce à son ergonomie, son apparence, son apparence, son design cohérent et ses fonctionnalités intuitives ;
  • Crédible et rassurant par son usage ;
  • Compatible sur les multiples plateformes et quel que soit le support utilisé (smartphone, tablette, écrans).

Il s’attache à organiser l’interface, à vérifier si les transitions sont utiles, si les pages sont liées correctement entre elles et apportent les fonctionnalités attendues des utilisateurs. Pour cela, l’UX Designer se mettra dans la peau d’un utilisateur lambda afin de comprendre globalement comment les personnes interagissent avec leurs applications. Des prototypes et des wireframes (tels AdobeXD, Figma, Sketch, etc.) mais aussi de carte mentale (mind map) sont autant d’outils qui lui seront utiles dans sa tâche.

L’UI design, l’interface avant tout

L’interface utilisateur (UI), le terme parle de lui-même. De ce fait l’UI designer va se concentrer sur l’apparence de l’interface d’un site ou la présentation graphique d’une application. Il réalise son aspect visuel, agence les boutons, les champs de saisie de texte, les zones de recherche et l’ensemble des éléments avec lesquels l’utilisateur interagit. Transition, disposition de l’écran, animation, micro-interaction n’ont aucun secret pour lui. Il les conçoit ! On pourrait l’apparenter à un graphiste spécialisé dans la conception Web : réalisation de la charte graphique, choix des couleurs, des polices, de la taille et la forme des boutons… C’est à lui qu’incombe l’esthétique d’un site et de s’assurer que l’interface est attrayant et stimulant tout en révélant la personnalité unique de l’application. Tout doit correspondre, les éléments et effets visuels doivent être uniformisés sur l’ensemble des pages. Pour cela, il établira des maquettes via des logiciels spécialisés, se servira d’outils propres aux illustrateurs (n’hésitez pas à faire une recherche en ligne : logiciels de dessin vectoriels) voir de composition d’image (on retrouve évidemment Photoshop, Gimp et Canevas entre autres).


Bien que proche, l’UI design et l’UX design sont des disciplines complémentaires, l’un ne va pas sans l’autre à l’heure actuelle. Quand le premier élabore l’interface, le second pense la structure en fonction des besoins des utilisateurs participant tous deux, au succès d’un seul et même projet !